Les promenades des enfants juifs

Découvrez nos trois promenades pédestres qui vous conduiront sur les traces des enfants juifs cachés au home Elisabeth à Jamoigne durant la seconde guerre mondiale.

Madame Geulen s’était portée volontaire pour accompagner les enfants sur leur lieu de « cachette ». En gare du Quartier Léopold à Bruxelles, on lui confiait un ou plusieurs enfants juifs. Elle recevait alors leurs faux papiers d’identité et leur lieu de cache. A Libramont, elle empruntait un second train qui desservait la ligne Libramont-Virton. Pour rejoindre le home à Jamoigne, elle pouvait choisir et alterner entre deux arrêts… suivant ses appréhensions et son expérience, soit la gare d’Izel (promenade 1), soit le point d’arrêt de Jamoigne, sur les hauteurs de Valansart (promenade 2). La prudence et la discrétion absolue étaient de mise sur ces voyages.

 

La promenade 1 : "Destination La Gaume"
(Tracé orange, 9km, 2 bonnes heures de marche)
Le trajet le plus court, le plus discret… mais la gare la plus fréquentée! Les enfants traversaient le bois du Grand Terme et rejoignaient le home par un chemin agricole discret et peu fréquenté.
Télécharger la carte

 


La Promenade 2 : "Bonjour Jamoigne" par le point d’arrêt de Jamoigne sur les hauteurs de Valansart
(Tracé noir, 9km, 2 bonnes heures de marche)
Le trajet le plus direct et le plus risqué …mais un point d’arrêt moins fréquenté. En effet, pour rejoindre le home, on ne pouvait éviter la traversée du village de Valansart et le bas du village de Jamoigne.
Télécharger la carte

 

La Promenade 3 : "La Promenade du mardi"
(Tracé brun, 17 km aller-retour, 4 heures de marche)
Chaque mardi, la patrouille du «Grand Hêtre» descendait à l’abbaye d’Orval. Souvent, madame Taquet, la directrice du home, accompagnait les enfants…probablement pour rencontrer le père dom Marie-Albert qui lui remettait vêtements et nourriture pour les enfants.
Télécharger la carte